26 juin 2004

La veille du jour

Comme le dit le titre de cette partie, le veille du jour "J" (que je prend comme le jour de mon agression), seul le diable en personne aurai pu me faire pleurer ou me rendre triste.Tout allé bien.C'était un jeudi ça je pourai le parier mais la date je ne sais plus.Je sais juste que c'était un jeudi du moid de janvier.Il fait encore frois dehors et on est avec ses amis, on ne pense pas que le lendemain matin une chose ou plutôt une personne boulversera notre vie.Le visage rouge et glacé par le vent d'hivers vous fait sourir.Malgré le quartier qui était remplis de caïs, vous ne pensez pas qu'un être humain viendra vous blesser.Pas nous blesser avec des points ou des claques mais avec SES choses que tous les gens normaux ont.Vous comprenderez plus tard dans la suite de mon blog.

Enfin bref, vous êtes en cour, tout va bien et vous rentrez chez vous à 16h30.Et oui la veille de se moment tragique, j'étais en primaire.J'avais exactement 8 ans et demi quand ce salop m'a touché.Enfin je rentre chez moi, fais tout ce qu'un enfant de mon âge ferai...Je vais au lit l'esprit tranquil et ferme les yeux sur un monde merveilleux...

Posté par bouillabesse à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La veille du jour

Nouveau commentaire